Usson Un des plus beaux village de France

  • Usson
  • Usson
  • Usson
  • Usson
  • Usson
  • Usson
  • Usson

Accueil du site > Commune > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Située à environ 5 km de Sauxillanges et 9 km d’Issoire, la commune d’Usson est localisée au sud du département du Puy de Dôme sur une butte volcanique culminant à 634 m d’altitude, ce qui lui permet de bénéficier d’un panorama exceptionnel, à 360°, sur les volcans d’Auvergne.
Le village d’Usson, classé parmi les « Plus beaux Village de France », se situe également sur le territoire du Parc Naturel Régional du Livradois Forez et sur celui de l’Agglomération du Pays d’Issoire.

Issue des premières éruptions volcaniques auvergnates, il y a quelques 20 millions d’années, la butte d’Usson se dresse dans la « Limagne des buttes », espace de transition entre les Monts du Livradois et la vallée de l’Allier. Site remarquable, elle présente de belles colonnes d’orgues basaltiques aujourd’hui dégagées par l’érosion.
Le village d’Usson, lieu singulier dans le paysage, s’accroche sur cette butte volcanique, que coiffait autrefois une forteresse édifiée par les Comtes d’Auvergne en 1104. Dominé aujourd’hui par une statue monumentale de la Vierge, érigée en 1893 par la municipalité en lieu et place de l’ancien donjon, le village contemple le vaste panorama de la Chaîne des Puys, des Monts Dore et du Cézallier.

De cette forteresse, on connait un dessin du XVe siècle provenant de l’Armorial de Revel et présentant le château d’Usson entouré du village et de ses trois ceintures de remparts arborant une vingtaine de tours. A ce titre, elle figurait jusqu’au XVIIe siècle parmi les quatre forteresses d’Auvergne réputées imprenables. Sa devise : « Garde le traître et la dent » signifiait qu’une forteresse aussi impénétrable n’avait d’autres dangers à redouter qu’un traître ou la famine.

Armorial de Revel

Haut fait historique, le château d’Usson, préalablement transformé en prison par Louis XI, a hébergé Marguerite de Valois, dite la « Reine Margot » entre 1585 et 1605. Fille de Catherine de Médicis et femme d’Henri de Navarre, futur Henri IV, elle y fut d’abord prisonnière pour en devenir rapidement la châtelaine dès lors que son geôlier lui en remis les clefs.

Rasée par Richelieu en 1634 sur ordre de Louis XIII, il ne reste de cette forteresse que l’église Saint Maurice datant du XIIe siècle, aujourd’hui inscrite à l’inventaire des monuments historiques, et divers vestiges dont l’une des cinq portes d’enceinte de l’ancien village.

Si les vieilles demeures, les maisons vigneronnes et les anciens remparts construits en pierres facettées d’orgues basaltiques jointoyées à la chaux font du bourg d’Usson un village de caractère, son intérêt historique et paysager lui vaut d’être classé parmi « les plus beaux villages de France » depuis 1983.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP